Dance & Video #1 jeudi 19/12 2019 12h12

Pour terminer l’année 2019, nous lançons notre nouvelle programmation autour de la Danse avec Bonlieu Scène Nationale

On se retrouvera en 2020, le 13 février et le 14 mai jeudi midi au théâtre de l’échange

#1 Pour commencer nous irons à l’encontre de notre principe de ne montrer que des œuvres d’artistes, en commençant par un documentaire. Mais histoire oblige car 2019 est le centenaire de la naissance de Merce Cunningham, à qui le Festival d’Automne, Paris a rendu hommage.

Il sera suivi d’une œuvre courte de Bob Wilson, qui lui aussi, a marqué le festivalet certain/e/s d’entre vous ont pu voir & entendre son dernier spectacle « jungle book » d’après Rudyard Kipling, avec le duo Cocorosie. Si un long documentaire retrace son parcours (Absolute Wilson). Nous allons montrer un court qu’il a réalisé en 1991, pour le centre Pompidou. Ce n’est pas de la danse, mais on voit déjà là, son travail de l’image en mouvement. 

Pour la contemporanéité, nous présenterons (encore une fois)

Pour la contemporanéité, nous présenterons, une nouvelle fois, « Les indes galantes » de Clément Cogitore pour la scène 3 de l’opéra de Paris, qui a remporté un tel succès qu’il lui a été demandé d’en réaliser la mise en scène à l’opéra Bastille cet automne.

Programme :

Merce Cunningham 1919-2009 : « La danse en héritage » de Marie Hélène Rebois – 2012 – 56′ »Après sa disparition en 2009, sa compagnie fondée en 1954, s’apprête à se dissoudre pour laisser le Merce Cunningham Trust gérer l’héritage du chorégraphe. Alternant moments de répétition, images d’archives et entretiens, le film pose la question de la transmission d’un patrimoine immatériel. C’est lui même qui a souhaité cette fondation, car cela illustre l’évolution de son travail au gré des rencontres avec les plus grands artistes de son temps, Cage, Warhol, Johns, Rauschenberg… et les avancées technologiques (logiciel Life Forms) ».

« Mr Bojangles’memory, og son of fire » de Bob Wilson – 1991 – 7′ avec le comédien C.Honi Coles – son : Gérard Chiron

« C’est une évocation du célèbre danseur de claquettes Mr Bojangle, au Cotton Club de New York dans les années 20. Elle a été réalisée au centre Pompidou/Paris dans le cadre du festival d’automne 1991 » …où il revient cette année avec « Jungle book »

« Les indes galantes » de Clément Cogitore – 2017 – 5’47 réalisé pour la 3èscène de l’Opéra de Paris « Le réalisateur signe un film explosif, adaptant un extrait de l’opéra-ballet « Indes galantes » de Jean-Philippe Rameau (1683/1764), avec le concours de danseurs de krump (danse urbaine issue des ghettos de L.A.) et les chorégraphes Bintou Dembélé, Grichka et Brahim Rachiki. Travaillant sur le pouvoir de sidération de cette machine à enchanter, il réinscrit l’œuvre dans un espace urbain et politique dont il interroge les frontières. » Clément Cogitore est né en 1983.